Planifier votre mariage en France : tout ce que vous devez savoir

Le parcours de Sandrine Rosette en tant que wedding planner Le travail d’un planificateur de mariage est devenu ces dernières années un élément fondamental lorsqu’il s’agit d’organiser un mariage. C’est pourquoi, chez Perfect Venue, nous avons décidé d’interviewer Sandrine Rosette, une célèbre wedding planner française qui travaille actuellement pour ORGANSA. Ensuite, Sandrine nous parlera de […]

Le parcours de Sandrine Rosette en tant que wedding planner

Le travail d’un planificateur de mariage est devenu ces dernières années un élément fondamental lorsqu’il s’agit d’organiser un mariage. C’est pourquoi, chez Perfect Venue, nous avons décidé d’interviewer Sandrine Rosette, une célèbre wedding planner française qui travaille actuellement pour ORGANSA. Ensuite, Sandrine nous parlera de ses fonctions, de son histoire et de toutes les étapes de l’organisation d’un mariage… Nous partons !

Racontez-nous comment votre idée de devenir wedding planner est devenue une réalité.

J’ai toujours aimé organiser des événements privés (anniversaires ou événements familiaux) c’est toujours moi qu’on appelle dans ma famille. J’ai travaillé dans l’hôtellerie et la restauration et je participais à l’organisation des événements de groupe qui avait lieu à travers le restaurant ou l’hôtel. J’ai aussi travaillé dans l’aérien, ce qui m’a permis de développer ma gestion du stress et j’ai pu rencontrer des cultures différentes.

Du coup j’ai eu envie de changer de métier de trouver quelque chose qui correspondait plus à ma personnalité. Au même moment, j’étais en pleine organisation de mon mariage. J’ai donc découvert ce métier comme ça. J’ai décidé de me lancer avec mes bagages d’expérience déjà en main.

Je me suis ensuite renseigné pour savoir s’il y avait des formations. A l’époque il n’y en avait pas beaucoup mais j’ai fait une formation de wedding planner et une de gestion d’entreprise. J’ai également un BTS action et communication commerciale. Depuis j’ai continué à me former en destination wedding, en tant qu’officiante et je développe beaucoup ma partie commerciale et communication. Il faut toujours être IN et suivre l’évolution du mariage. 

Quels sont les 3 mots qui définisse le mieux vous et votre travail ?

Rigueur, dynamisme et voyage

Un wedding planner est-il né ou on le devient ?

Je pense qu’il est né, on ne devient pas wedding planner. De base il faut forcément une qualité d’organisation. Il faut aimer les challenges, avoir une capacité de projection et de gestion du stress en toute situation. Les wedding planners sont des personnes qui vont à 100 à l’heure et qui aiment être au service des autres. Pour les futurs mariés c’est le plus jour de leur vie donc on se doit d’être à leur écoute et “disponible”.

On comprend les mariés, il faut qu’il y est un feeling et que ça match entre le couple et le wedding planner. Il faut aussi avoir le sens du détail, aimer les belles choses et être hyper créatif, on imagine tout le temps. Il faut de l’inspiration et que les mariés soient inspirants aussi. Quand on veut faire de belles choses le budget doit aussi suivre. Ce sont souvent des personnes qui ont l’habitude de consommer et qui recherche avant tout la qualité qui peuvent s’offrir le mariage de leur rêve. 

Comment parvenez-vous à faire de chaque mariage un évènement unique, trouver de nouvelles idées et tendances ?

Le mariage est toujours un événement unique car les mariés ont leur propre personnalité, les demandes sont toujours différentes. On peut trouver des tendances à travers les réseaux sociaux, les magazines de déco, les émissions étrangères… Tout support est bon pour s’aider. Mélanger la culture française avec d’autres cultures permet également de créer un événement unique. 

Quel genre de mariages organisez-vous habituellement ? Que recherchent les clients qui vous contactent ?

Des mariages haute gamme à très haute gamme, souvent des mariages mixte (franco-serbe, portugais, africain-indien, américain-anglais, expatrié français).

Nos futurs mariés recherchent souvent la possibilité de pouvoir associer leur 2 cultures lors du mariage. Ils veulent aussi organiser un mariage moderne authentique et élégant. Ils veulent tout simplement un mariage qui leur ressemble. 

Comment travaillez-vous avec le couple du moment où vous les rencontrez jusqu’au jour du mariage ? Réunions, suggestions …

Cela dépend du domicile des clients. Je peux très bien travailler à distance par skype et il peut aussi y avoir des rendez-vous à domicile si le client est en France. Ou alors dans un lieu public, on se déplace toujours il n’y a pas de soucis.  

Pourquoi considérez-vous qu’il soit essentiel de faire appel à un wedding planner ?

Aujourd’hui ça devient indispensable car il y a de plus en plus de contraintes sur certains lieux de réception donc certains clients peuvent être bloqué dans leur organisation. La logistique du mariage peut devenir un enfer pour quelqu’un qui n’est pas du métier

Nous sommes présents pour gérer tous les prestataires et les invités pour que les mariés ne soient pas sollicités. Le but est que les mariés ne pensent pas aux tracas que peuvent engendrer une journée comme celle-là. 

Combien de temps faut-il pour organiser un mariage ?

Entre 3 à + de 12 mois. Une wedding planner peut organiser un mariage à la dernière minute, en moins de 3 mois ou encore une organisation plus sereine avec une organisation plus de 12 mois avant le mariage. On sait s’adapter.

Et enfin, qu’est-ce que vous appréciez le plus lors de l’organisation d’un événement ?

Le jour J ! C’est le résultat d’une année de travail. Voir l’enthousiasme des mariés quand il découvre leur événement. C’est une grande satisfaction pour nous de voir le client content et heureux du travail accomplit.

Vous avez aimé notre interview ? Si vous voulez en savoir plus sur le travail de Sandrine Rosette ou de la société Organsa, n’hésitez pas à visiter leur site, nous espérons que tout ce qu’elle nous a dit vous a aidé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *